Promouvoir ses artistes avec Last.fm

Permettant de s’adresser directement des artistes à un public susceptible de les apprécier. Comment une telle prouesse est-elle possible ?

Last.fm est un service de webradio personnalisée reposant sur Audioscrobbler. Ce programme prend la forme d’un plugin à installer dans son lecteur audio favori (Amarok, Winamp, iTunes…). Son action est simple : communiquer des statistiques sur vos écoutes afin de dresser votre profile d’auditeur.

Une fois établi que vous appréciez le dubstep et la new wave, last.fm entre en scène. Vous pouvez alors commencer à découvrir de nouveaux artistes recommandés par des personnes ayant un profile d’auditeur proche du vôtre.

Voici pour le principe général, et le fonctionnement pour l’utilisateur normal de last.fm. Pour les labels (mais les autoproduits peuvent bien sûr aussi utiliser le service), une page dédiée permet de mettre en ligne son catalogue en MP3 128 kbps CBR. La procédure peut se faire par FTP ou via un assistant mis au point par last.fm. Les moins technophiles (qui ont peu de chances de tomber sur ce blog) pourront encore choisir d’envoyer directement leurs disques aux bureaux londoniens de la radio.

lastfm_upload.jpg

Une fois les œuvres uploadées il convient de les référencer le plus objectivement possible via un système de ressemblance. Pas la peine de dire que votre groupe de hardcore ressemble à Radiohead en espèrent générer des écoutes supplémentaires, mieux vaut être très précis et donner beaucoup de références.

Les labels ont ensuite quelques outils à leur disposition comme les statistiques d’écoute de chacun de leurs artistes, la possibilité de créer une page de présentation du label, et surtout de vendre directement les disques via la page du label, la page de l’artiste et même lors du passage d’un morceau dans le player last.fm

lastfm_labelpage.jpg

lastfm_stats.jpg

Il convient de préciser que tout est gratuit, pour les utilisateurs comme pour les labels. Vous pouvez cependant choisir de payer des bandeaux de publicité sur le site en choisissant des artistes similaires à celui que vous voulez promouvoir (40 pour 5000 impressions par exemple). Vous pouvez également acheter des ‘powerplays’ pour un titre particulier (500 powerplays pour 82.5€ par exemple). Là encore, il suffit de citer des artistes similaires et last.fm trouve les fans de ces artistes et leur joue le titre. Le suivi statistique est en temps réel et vous disposez également d’un retour qualitatif (morceau « aimé » ou « banni ».

Last.fm est don un service idéal pour exposer ses artistes et communiquer autour d’eux et du label. Nous n’avons pas parlé d’autres outils qui permettent de constituer des réseaux sociaux, de la constitution de playlists, de la possibilité d’offrir certains morceaux en téléchargement.

Pour terminer, sachez que l’audience de last.fm est principalement constituée de jeunes entre 16 et 25 ans. La France est sous représentée pour le moment, mais c’est finalement peu étonnant vu que les labels indépendants eux mêmes ignorent pour beaucoup l’existence de ce service qui leur permet pourtant de bénéficier gratuitement d’une exposition auprès d’un public qualifié.
lasfm_statage.jpg

lasfm_statpays.jpg

2 réflexions au sujet de « Promouvoir ses artistes avec Last.fm »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.