V2Music arrive sur Airtist

v2_logo.gif

Dans sa dernière newsletter, Airtist annonce l’arrivée début 2007 d’artistes du catalogue V2Music (Anaïs, TTC, Bloc Party, H. Salvador, I. Boulay…). Le prix de vente n’est pas encore communiqué, mais les titres seront vendus en MP3 sans DRM, principe fondateur d’Airtist. Un test de vente grandeur nature pour des formats libres de verrous numériques, et un signe de plus témoignant de l’interrogation de la filière vis-à-vis des DRM.

Jolie réussite de la part d’Airtist qui avec cette arrivée, va certainement voir son audience grimper et se faire connaitre parmi les labels. Car pour l’instant, peu ont souscrit à cette plateforme de téléchargement.

2 réflexions au sujet de « V2Music arrive sur Airtist »

  1. Maintenant il y a aussi le catalogue EMI chez et c’est une super nouvelle pour Airtist, il ne manquait plus que des locomotives (maisons de disques, stars en téléchargement gratuit) pour attirer un maximum d’internautes. Espérons que les autres vont suivre rapidement !

    En tant qu’artiste autoproduit, je trouve également qu’Airtist est le meilleur site de téléchargement.

    Avant l’apparition sur Airtist du concept de gratuité mes chansons n’étaient pas téléchargées (qui a envie de payer pour un artiste non médiatisé et donc inconnu ?). Maintenant elles le sont plusieurs centaines de fois par mois et je suis rémunéré. Pas beaucoup (0,12 Euros par titre), certes, mais peu c’est mieux que pas du tout et mon but 1er en tant qu’artiste reste d’être entendu un maximum ;-D

    Je peux choisir le prix de chaque morceau et le prix de chaque album aussi. D’ailleurs il ne fait aucun doute qu’EMI a imposé ce prix rédhibitoire de 1,29 Euros par titre pour leur catalogue…
    Mes titres sont téléchargeables gratuitement, ou à 60 cents (sans pub à regarder), ou à 20 cents si on achete l’album entier (2,40 Euros maxi pour 12 titres).

    Cette souplesse est hyper attrayante pour tout le monde.
    Ma musique est enfin gratuite ou pas chère, selon ma volonté et pas celle du distributeur, et je touche une rémunération. Je peux consulter en temps réel le nombre de téléchargements et ce qu’ils me rapportent, avec la part Sacem.
    L’internaute s’y retrouve et peut se permettre de me découvrir sans risque. Qui plus est il peut choisir de verser pour chaque téléchargement 0.01 Euros à l’association carritative de son choix. Encore une fois c’est peu, mais les petits ruisseaux font les grandes rivières. J’ai pour ma part téléchargé des centaines de titres d’autres artistes et j’ai fait de belles découvertes.
    L’annonceur est sûr d’être vu par un public ciblé, avec une belle pub de 20 secondes en grand écran.

    Enfin, qualité non négligeable à mon sens, Airtist est aussi un site communautaire où je peux échanger directement avec mes fans.

    Voilà mon point de vue de l’intérieur, en tant qu’utilisateur et artiste. Vous pouvez par curiosité visiter ma page ici :
    http://www.airtist.com/francoisville/

    A bientôt,
    Amicalement,
    François Ville

Laisser un commentaire