Spotify, le streaming à son apogée ?

spotify-logo

Il y a pas mal de bruit autour de Spotify en ce moment, la faute aux articles consacrés par Techcrunch et Torrent Freak. Spotify permet de streamer la musique de toutes les majors et de certains gros indépendants, et de partager des playlists. Ce qui est nouveau, c’est le client plutôt classe, qui rappelle Songbird et permet de gérer les playlists et de lire quelques informations bio et discographiques sur les artistes.

Quelques webradios thématiques (styles, années) sont disponibles, sans toutefois la possibilité d’influencer la sélection. 2 titres de Johnny Haliday et 2 d’Indochine dans les 15 premiers de la radio rock 90’s / 2000’s m’ont vacciné à jamais de cette fonctionnalité. Difficile, pour qui a déjà été conquis par les smart radios de Last.fm.

L’intérêt de Spotify réside dans son catalogue très riche, qui devrait satisfaire une majorité d’internautes (je reste toutefois un peu sur ma faim pour des choses un peu pointues, mais c’est bien connu, j’ai des malheureusement pas d’invitation à partager avec vous cette fois.  Mise à jour 14/01/09 : J’ai maintenant 5 invitations à vous proposer, vous pouvez faire votre demande en commentaire.). Alors Spotify : la killer app ? Pour moi non. J’apprécie la qualité de la réalisation et l’étendue du catalogue, mais je ne l’utilise que très rarement, pour écouter un titre que j’aurais tout aussi bien pu streamer via Spotify a encore tout à prouver. Mais laissons à Spotify le temps de terminer le développement de ce produit très prometteur.

Mise à jour 29 juin 2009 : 6 mois après cette première chronique, j’avoue avoir révisé mon jugement. C’est exactement l’inverse qui se passe. J’utilise Spotify quotidennement, sur mon lieu de travail et à la maison, même pour écouter des albums qui figurent déjà dans ma bibliothèque de MP3. Le catalogue est mis à jour à une vitesse impressionnante, l’écosystème est prometteur et l’annonce du partenariat avec Echo Nest m’a littéralement fait sauter de joie ! Reste encore à améliorer la découverte de contenus avec une navigation mettant en avant plus de critères de recherche. Mais au vu de l’évolution du produit ces 6 derniers mois, j’imagine que tout cela est sur la roadmap.

spotify-interface

14 réflexions au sujet de « Spotify, le streaming à son apogée ? »

  1. « je reste toutefois un peu sur ma faim pour des choses un peu pointues, mais c’est bien connu, j’ai des goûts de chiotte »
    moi aussi j’écoute Von Südenfed tu sais, et je trouve ça très bien.

  2. J’ai la chance d’avoir recu une invitation pour la beta.

    Un mot : MAGISTRAL : pour le catalogue, qui semble effectivement très vaste. Et surtout pour la qualité de l’ergonomie.

    Contrairement à ce qui est dit dans l’article : je trouve qu’avec les navigateur et les applications en flash, nous avons perdu en qualité et en rapiditié d’utilisation. Je prend en exemple deezer et son interface CALAMITEUSE. (qui a déjà réussi à faire une recherche ?).

    Ici tout va à la vitesse de l’éclair. La qualité du son est exceptionnelle. Bref, que du bonheur.

    @+

  3. Je te rejoins, Olivier, sur l’interface de Deezer, qui est trop encombrée. J’ai d’ailleurs supprimé mon compte après que Deezer ait loué sa liste d’email pour une campagne très peu qualitative.

    Pour revenir à Spotify, c’est vrai, il fait très bien tout ce qu’on lui demande de faire (à part les radio thèmatiques). Le problème c’est que j’ai ce logiciel, et que je ne *pense* pas à l’utiliser car je fais déjà tout à une vitesse qui me satisfait depuis un navigateur. Question d’habitudes à changer ou application futile ?
    Si Spotify veut transformer l’essai, il devra devenir un logiciel qui gère aussi les bibliothèques personnelles, et apporter une formidable valeur ajoutée à Winamp, Foobar et autres Songbird.

  4. Je viens de tester leur service, et ça m’a scié…
    Ok, il faut passer par l’installation d’un logiciel. Mais comme le dit Olivier, ces sites gratuits en flash sont d’une lourdeur exaspérante (Deezer c’est long et ça bug souvent) ou d’une austérité désespérante (Jiwa ou Grooveshark c’est pas beau et pas pratique) et blindés de pubs. Et puis leur lecteur est ultra-léger (j’ai parfois l’impression d’être sur foobar, OK j’exagère un peu), tout en restant aussi ergonomique que l’usine à gaz iTunes.
    Leur bibliothèque est très bien garnie, même si elle reste perfectible (moi-aussi j’ai des goûts de chiotte). Et leur système de radios par année et par style est intéressant. Pas de SmartRadio, c’est vrai, mais on peut néanmoins scrobbler ce que l’on écoute et étoffer ainsi son profil Last.fm.
    Je suis d’accord avec toi quand tu dis qu’il manque à Spotify la gestion de ses morceaux stockés sur son disque dur. Peut-être qu’une version future intégrera cette possibilité ? J’espère. A moins que le prometteur Songbird ne bénéficie prochainement d’un addon pour Spotify ?…

  5. Yo Nico,
    Merci pour l’invit ! Je suis pour l’instant dans la spirale « c’est génial, c’est fabuleux », même si après quelques heures d’utilisation, je suis un peu déçu par la profondeur de catalogue. Les différents articles sur Spotify avaient légèrement sur vendu l’appli sur ce point. A voir avec le temps.

    Je note 2 features de foufou :
    – scrobbling to last.fm => oh baby la voici ta recommandation !
    – sur l’overview d’un artiste, les compiles dans lesquelles il apparait sont identifiées. N’étant pas un expert des sites de streaming, je n’avais jamais vu cette petite fonctionnalité. Un autre bon moyen de découvrir des artistes « proches » de celui qu’on écoute.

    Encore merci pour l’invit dude.

  6. Merci pour ces infos très intéressantes concernant la sortie d’une nième plateforme de musique en streaming.
    Mon jugement se porte essentiellement sur la qualité du catalogue, la rapidité de lecture et la simplicité d’utilisation. Je suis bien entendu très intéressé pour une invitation afin d’étayer mon propos.
    Merci encore

  7. @Damien : Oui le scrobbling c’est cool, mais c’est pas ça qui va influencer la playlist que Spotify me propose.
    Les participations à des compiles c’est cool, mais c’est pas non plus une discographie exhaustive, espérons qu’ils intègrent l’API MusicBrainz http://musicbrainz.org

    @Face, c’est dans ta boite.

Laisser un commentaire