Libre.fm, l’alternative à Last.fm

logo-librefm

En février dernier, Techcrunch accusait Last.fm d’avoir transmis des données d’utilisateurs à la RIAA. Les fondateurs de Last.fm s’en sont vigoureusement défendus et j’ai a naïveté de les croire. Mais voilà : Felix Miller,
Martin Stiksel et Richard Jones, les fondateurs de last.fm et d’audioscrobbler ont récemment quitté la société, laissant les coudées franches à l’actionnaire CBS, et les données de millions d’utilisateurs sur les serveurs.

Alors que faire de vos données ? En avez-vous vraiment le contrôle ? Pour la quasi totalité des sites dits sociaux, la portabilité est inexistante ou très limitée. Pour Last.fm, il existe Libre.fm une solution libre qui vous permet de rapatrier toutes vos données et de scrobbler vers libre.fm, avant bientôt de pouvoir tout héberger sur votre propre serveur.

Libre.fm propose des plugins pour une grande variété de lecteurs (Amarok, Foobar, Songbird, VLC…), même si vous devrez parfois modifier votre fichier host et ainsi leurrer votre logiciel qui croira communiquer avec les serveurs de Last.fm, mais dirigera le trafic vers Libre.fm. Une pratique discutable il est vrai mais le projet en est à son démarrage et des solutions plus orthodoxes devraient rapidement voir le jour.

3 réflexions au sujet de « Libre.fm, l’alternative à Last.fm »

Laisser un commentaire