Archives par mot-clé : collaboration

Créez votre salon de musique avec Listening Room

Listening Room est une application web apparue début décembre 2010, développée par Abe Fettig (ex Google et Jotspot). C’est un produit simple, dont l’approche sociale est enthousiasmante. Listening Room est le pendant web de ces soirées où vous et vos amis font de longs ping-pongs, chacun enchainant un disque après l’autre avec des transitions pas toujours évidentes (Big Up à mon ami DJ Blanc). Invitez vos amis à rejoindre un chat room et commencez à uploader des titres que vous possédez sur votre disque dur. Toutes les personnes accédant à la page écoutent automatiquement le même flux. Le chat dans la colonne latérale permet à tous les participants d’échanger.

L’interface de Listening Room est minimaliste mais son fonctionnement est simple. Les possibilités d’enrichissement sont légions (export des playlists générées, support de flux distants, vidéos, achat de titres…) et devraient tenir la petite startup occupée si le succès est au rendez-vous. Parfait pour vous et vos amis, et peut être une solution pour votre collocation ou votre open space.

Via Evolver.Fm

Gobbler, le Dropbox pour musiciens

Pour la première fois depuis les 4 années d’existence de Fine Tuning, je n’ai pas testé le produit que je présente. Deux raisons à cela : le logiciel est pour le moment uniquement disponible sur Mac (vous pouvez être notifié de la sortie de la version Windows), qui est uniquement destiné aux musiciens. Je n’ai touché un instrument depuis fort longtemps, mais me souviens à quel point la gestion des projets d’enregistrement était compliquée, sans même parler des aspects collaboratifs (pas question d’ADSL dans la campagne franc-comtoise à l’époque). Probablement un brin nostalgique, j’ai repensé à cette époque en voyant passer une mention de Gobbler aujourd’hui, et vous propose de découvrir ce service.

Gobbler est donc un logiciel qui permet aux musiciens de gérer leurs projets d’enregistrement en scannant les périphériques de stockage pour trouver les projets ProTools, Logic, Cubase, Reaper, GarageBand et sauvegardera les changements apportés de façon fine (uniquement les fichiers modifiés) en temps réel dans le cloud dans un format lossless propriétaire. Gobbler gère également le versioning des fichiers et la collaboration grâce là aussi à un protocole de transfert qui serait très performant. Les musiciens de professions pourront accéder à la liste des fonctionnalités et laisser leur avis sur ce que je comparerais volontiers à un Dropbox pour la gestion de projet d’enregistrement.

Gobbler est gratuit pendant la période beta. Vu l’importance de la stratégie de sauvegarde pour tout musicien travaillant en numérique, Gobbler réussira t-il à convaincre beaucoup d’utilisateurs avec un logiciel pas complètement stable ? Pas certain d’autant que le prix une fois la version finale achevée n’est pas mentionné. Autre réserve, les formats propriétaires utilisés pour la sauvegarde doivent garantir une exportation dans des formats standards.