Archives par mot-clé : MusicBrainz

14 commandes Ubiquity, la recherche de musique au bout des doigts

ubiquity-logo firefox_logo

Tout comme Greasemonkey, Ubiquity est une extension pour Firefox qui va modifier profondément la façon dont vous naviguez sur Internet. Si la première extension altère l’affichage des pages web, la seconde permet d’utiliser la ligne de commande pour enrichir et accélérer la navigation.
Pour commencer vous devez installer l’extension Ubiquity, il vous suffira ensuite d’appuyer sur CTRL + ESPACE pour faire apparaitre une boite de dialogue et commencer à vous amuser.
Il existe des centaines de commandes Ubiquity, créées par les membres de la communauté. Voici celles qui vous permettront de faciliter vos recherches de musique :

logo last.fm

deezer-logo jiwa-logo imeem_logo

spotify-logo

allmusic-logo

discogs-logo

logo MusicBrainz

logo Skreemr

songbird-logo

shoutcast-logo

Google

Seeqpod

Last.fm sur les traces de MusicBrainz

logolast.gif
Last.Fm propose depuis quelques jours un logiciel en beta permettant de créer une empreinte audio unique pour chaque oeuvre musicale. La première phase devrait permettre de dégager des tendances dans les erreurs de saisie des méta données afin d’aider à automatiser les corrections. Dans un second temps, la communauté sera invitée à trancher les cas litigieux en se prononçant sur la qualité des meta tags. Si ce n’est pas précisé sur le blog de Last.fm, le but de la manœuvre pour le site récemment racheté par CBS est d’utiliser ses membres pour mieux identifier les ayant droits des oeuvres.

musicbrainz.jpg

Le fonctionnement est très similaire au projet à but non lucratif MusicBrainz, mené par la fondation MetaBrainz. Ici, il est question de constituer une base de donnée musicale où chacun peut contribuer en téléchargeant un logiciel permettant de comparer l’empreinte audio de ses fichiers musicaux à ceux de la base. Si les titres ne sont pas reconnus, vous êtes invités à contribuer à l’enrichissement de la base. Les propositions peuvent ensuite être modérées par les autres membres. Last.fm réinvente donc la roue, fort de sa large communauté. C’est regrettable mais s’agissant d’un sujet aussi stratégique que l’identification et la rémunération des ayant droits, le recours au crowdsourcing peut se comprendre. La bonne nouvelle est que Last.fm annonce que des données statistiques seront publiées et qu’une fois finalisé, l’outil donnera naissance à une API. A suivre dans les prochaines semaines.