Archives du mot-clé subsonic

Un package Subsonic pour Synology DSM 6

Voici une nouvelle que de nombreux utilisateurs de NAS Synology attendaient depuis la sortie de DSM 6 : Gaven Henry a mis a disposition un package Subsonic compatible avec le dernier OS Synology.

Depuis la mise à jour, le vieux package de eg-blog.de qui n’avait plus été mis à jour depuis 2013 avait cessé de fonctionner. Sur les forums, on ne compte plus les threads appelant la création d’un nouveau .spk.

Pour ceux qui possèdent comme moi un vieux modèle qui ne peut faire tourner Docker, le .spk de Subsonic est à nouveau disponible et s’installe en 2 clics.

Reste maintenant à savoir si 15 mois d’utilisation de Plex ont changé mes habitudes.

Nouvelle interface pour Subsonic

Subsonic s’offre un lifting pour sa version 6, dont la première beta a été mise à disposition le 5 février. Un style plus minimal et dans l’air du temps qui donne un peu de fraîcheur à notre serveur de streaming favori. A part ce changement graphique et une réécriture des lecteurs audio et vidéo, à notre le support des sous-titres SRT et VTT pour la vidéo et l’introduction de raccourcis clavier pour une navigation plus rapide.

La page de détail album de Subsonic 6.0

Le menu latéral de gauche qui listait tous les contenus disponibles a été remplacé par une page Index, qui me semble pour le moment assez peu lisible et surtout pas toujours accessible comme l’était la sidebar. Celle-ci se retrouve utilisée pour afficher des informations secondaires : déconnexion, paramètres, More et About. Pas très intéressant, c’est pourquoi on peut maintenant masquer cette sidebar en appuyant sur la touche « m » de son clavier.

Subsonic 6 : la nouvelle page index

Malheureusement, il m’est impossible de tester les nouveautés annoncés dans le support des enceintes Sonos, n’étant jamais parvenu à configurer mon compte Subsonic dans Sonos. Utilisant Sonos et Subsonic pour jouer de la musique streamée depuis mon réseau local, je n’ai pas non plus cherché très longtemps…

Après toutes ces années, c’est toujours une satisfaction de voir que le projet Subsonic est actif. J’espère qu’on pourra voir dans les prochaines version une intégration avec Discogs et MusicBrainz, ainsi que des outils de création de playlists et des plus de contrôle sur les radios personnalisées (seed, steering).

Change log de Subsonic 6.0 Beta 1

  • New: Completely overhauled user interface.
  • New: HTML5 audio and video playback.
  • New: Integrated video converter for converting to streamable MP4 format. Selectable audio track.
  • New: Video subtitles, also on Chromecast. Supports SRT and VTT formats.
  • New: Keyboard shortcuts (press « ? » to get started).
  • New: New « Index » page replaces artist list in left frame.
  • New: Artist thumbnail image and album notes (from Last.fm).
  • New: Show album year, song count, genre and duration
  • New: Show personal rather than average rating.
  • Sonos: Star/unstar tracks.
  • Sonos: Artist bio and album notes.
  • Sonos: Improved radio feature.
  • Sonos: Artist top songs.
  • Sonos: Nicer presentation on Android and iOS controllers.
  • Sonos: Show artist image, if cached.
  • REST: Added getAlbumInfo and getAlbumInfo2.
  • REST: Added playCount.
  • REST: Added musicFolderId parameter to getArtists.
  • Bugfix: Reimplemented cover art search using Last.fm.
  • Bugfix: Ensure changed cover art is displayed.
  • Security: Authenticate stream endpoints with tokens.

Télécharger la version 6.0 Beta 1 de Subsonic

Tomahawk 0.8 : l’âge de raison

logo Tomahawk Player

Si vous lisez ce blog régulièrement, vous savez à quel point j’apprécie le lecteur audio Tomahawk. La version 0.8 est sortie cette semaine avec beaucoup de nouveautés.

Un design revu

Sans subir de bouleversements ergonomiques, l’interface utilisateur a été totalement revue par Jordi Verdú, dont vous pouvez lire les explications sur Medium. Le résultat donne un coup d’air frais par rapport aux versions précédentes et ce design est décliné de façon cohérente sur le site web et l’appli mobile. Il manque tout de même un retravail du menu de configuration, pas toujours clair et surtout peu mis en avant. Or c’est dans ce menu de configuration de l’on peut activer tout ce qui fait la richesse et la singularité de Tomahawk.

interface de Tomahawk 0.8

Hatchet

Annoncé il y a plus de 6 mois, Hatchet (Hatchet > Tomahawk, vous avez la blague ?) est la couche sociale de Tomahawk. Elle permet d’agréger son historique, découvertes, recommandation quel que soit le service utilisé pour l’écoute. Pour le moment Hatchet est embryonnaire. Il est possible de créer un compte permettant pour l’instant uniquement de synchroniser données et playlists entre l’application desktop et l’application Android.

Application Android

Screenshots de l'application Android

Autre nouveauté majeure, Tomahawk se décline sur mobile en commençant par une application Android, dont vous pouvez rejoindre la beta. Certaines fonctionnalités comme le support des playlists XSPF dont je parlais la semaine dernière ne sont pas supportées, mais le socle de Tomahawk est là : la résolution de contenus Spotify, Deezer, Official.fm, Soundcloud, Beats Music, Subsonic, Grooveshark…

Plus de contenus

Tomahawk ne supporte plus Youtube (edit: Youtube n’est plus un resolver proposé par défaut, mais il peut être ajouté manuellement en téléchargeant le script. Merci @muesli d’avoir rectifié.), mais il a ajouté Google Music, Beats Music et gère maintenant mieux les meta données de Spotify, Deezer et Rdio. Un simple glissé déposé d’un lien de ces services dans Tomahawk démarrera la lecture depuis le service de streaming que VOUS utilisez. Voir la liste exhaustive.

De nouveaux charts font aussi leur apparition pour ne pas louper sorties récentes et les titres qui se dégagent de la masse sur Hype Machine, This Is My Jam, Metacritic, HotNewHipHop, DjShop.de…

Cette version 0.8 est une grande réussite. De grands progrès ont été faits sur le design et la stabilité de la version desktop. L’intégration de Google Music est également un grand motif de satisfaction pour moi car je m’en sert comme espace de backup pour une partie de ma collection. La seule chose qui manque encore pour en faire l’unique point d’entrée vers tout contenu musical est l’accès aux contenus Bandcamp. Espérons que Bandcamp se décidera à réouvrir son API.

Tomahawk est disponible en téléchargement gratuit sur Windows, Mac OS et Linux (Ubuntu, Linux Mint, OpenSuse…). Vous pouvez contribuer à son amélioration sur Github.

Subsonic : créez votre clône de Deezer ou Spotify

Aujourd’hui, 2 entreprises dont je n’utilise pas les services ont fait des annonces importantes. Deezer limite son offre gratuite à 5 heures de streaming mensuel et Apple rend disponible iTunes Match, un locker aux fonctionnalités basiques voire dangereuses car vos fichiers lossless seront automatiquement downgradés en 256 kbps AAC…
Je n’utilise quasiment plus Spotify non plus. Certes, c’est le meilleur service de streaming grand public, mais les trous dans le catalogue sont encore bien trop importants pour que cela soit utilisable sérieusement quand on est amateur de musique.

Depuis presque 1 an, j’utilise quotidiennement Subsonic, un logiciel gratuit développé par le norvégien Sindre Mehus. Après l’avoir installé sur votre PC sous Windows ou Linux ou sur votre Mac, vous pourrez accéder en streaming à toute votre collection de musique depuis n’importe quelle machine connectée à Internet. C’est tout.

Utiliser Subsonic, c’est avant tout pour moi avoir accès à toute ma collection tout le temps, sans avoir à choisir d’en uploader une partie ici, de ne pas accéder à tel enregistrement que l’on possède pourtant pour des raisons de licence, ou parce qu’il est rare (ok je n’écoute pas toujours mon CD de Yellow6 limité à 15 copies, mais on ne sait jamais).

Subsonic dispose aussi d’applications mobiles (contre une donation de 5€ mini) pour Android, iPhone et Windows Phone, vous permettra de partager des accès à vos proches, d’écouter vos webradios, de gérer vos podcasts, et même de streamer de la vidéo et de beaucoup d’autres options. Oui, Subsonic nécessite de laisser tourner une machine si on veut y accéder. C’est pour moi une bien mince concession. La seule chose que j’ai à lui reprocher depuis un an, c’est son interface loin d’être ergonomique, et sons manque d’intégration avec des services tiers, outre l’indispensable scrobbling.

Avant de passer des jours à uploader vos titres chez Amazon, ou à vous enfermer à l’extérieur du locker d’Apple en acceptant son format, jetez un oeil à Subsonic, et venez me dire ce que vous en pensez ci-dessous ! C’est pour moi la solution optimale, en attendant le développement de plus de content resolvers pour Tomahawk.